Mes premières raquettes.

Douze ans que j’avais
Quand à toutes les fois, qu’il neigeait
Dans ma tête, j’y pensais
Et ça, ma mère, le savait.

Par un beau matin froid et ensoleillé
Elle me dit, qu’elle avait trouvé
Des raquettes mais qu’elles étaient usagées
Mais que pour vingt dollars, on pouvait les acheter.

Au propriétaire, elle avait demandé
Pour un mois, lui garder
Le temps que son grand garçon puisse s’organiser
Pour ramasser la somme indiquée.

Deux jobines que j’avais trouvés
Pour ramasser les sous pour les acheter.
À tous les jours sans cesse y penser
À tous les jours un dollar à lui donner.

À sept heures le matin, je devais l’assister
Et quand la messe terminée
Afin de me remercier
Cinquante cennes me donnait le curé.

Ensuite je devais me dépêcher
Pour au restaurant arrivé
Et la vaisselle, la laver
Pour un autre cinquante cent, ramassé.

Au bout d’un mois, j’avais assez
D’argent d’accumulé
Pour enfin me les payer
Ces raquettes tant désirées.

Mr. Villeneuve me les avait réservées
En plus il les avait toutes nettoyées.
Ensemble nous avons compté
Mon argent durement gagné.

Il m’avait expliqué
Que c’était un Mr. Awashish qui les avait fabriquées
De la même manière que son père lui avait enseigné
Je lui ai dit ‘merci’ avec une poignée de main bien serrée.

Je devais aller à l’école pour étudier
Mais j’étais vraiment déconcentré
Car je ne cessais de rêvasser
À mes raquettes que je venais d’acheter.

Le lendemain matin
J’avais dit à ma mère ‘que je ne me sentais pas bien’
Mais en fait, je n’avais rien
Mais je savais, ce qui me ferait du bien.

Je m’étais chaudement habillé
Pour enfin, faire ma première randonnée
Entrant dans la forêt, seul mais enthousiasmé
Enfin mes premiers collets à lièvres, les installer.

Ce matin, à l’école, je n’y étais pas allé
Car je m’étais dit, que c’était bien mérité
Ce petit congé
Car pendant un mois j’avais si durement travaillé.

Sur la neige immaculée
Les marques des babiches bien imprégnées
Les traces de raquettes comme pour me rappeler
Le chemin de retour que je devais emprunter.

Pendant des années
Elles m’avaient accompagnée
Ici et là dans les randonnées
Moi le petit raquetteur nouvellement initié.

RenayRose
© Copyright 2018. Renay Brousseau, tous droits réservés.