La complice.

Quand ma belle Myriam s’était mariée
Il y’a de cela quelques années
Dans mes plans, une surprise planifiée
Que je remettrai …

Pour réussir ce plan
D’un autre de mes enfants
J’avais choisi ma belle Mireille naturellement
Car en elle j’avais confiance aveuglement.

L’histoire avait débuté
Quand une de mes nièces un peu embarrassée
Voulait vendre son auto dernièrement procurée
Pour aux études y retourner.

Tout allait bien, ma fille Myriam allait se marier
Ma fille Mireille venait de graduer
Donc tous les morceaux comme un casse-tête, bien positionnés
Pour réussir cette belle surprise dans ma tête planifiée.

Donc, l’auto de ma nièce enfin à mon nom enfin transférée
Dès lors à Mireille,  j’avais demandé
De l’auto de bien la laver
Car en cadeau à Myriam je la donnerai.

Je lui dis.  »Myriam se marie
Dans une semaine, le prochain samedi,
Et tu vas la conduire à 600 kilomètres d’ici
À la salle de réception où les tourtereaux seront conduis.’’

Je lui avais dis aussi  »quand tu seras arrivée
Devant le hall d’entrée
L’auto tu vas la placer
À la vue de tous les invités.’’

Et j’ajoutais  »aussi mets un gros ruban
Comme une fleur, ca sera très voyant
Surtout placé sur la grille en avant
Mais assure toi de faire tout cela discrètement.’’

Donc au mariage de ma fille, nous étions allés
Bras dessous ensemble dans l’allée, on avait marché
Jusqu’à son mari à devenir, debout surtout à te regarder
La main de ma fille, je lui ai donné.

Vers la fin de la cérémonie
En présence de leurs familles et de leurs amis
Ils s’étaient juré fidélité pour la vie
Et tous les ont applaudis.

Remontant le centre non plus sous mon bras protecteur
Mais par la main de celui à qui elle avait dit  »oui » tout à l’heure
Ils ont marché et rendu à la hauteur
Des voitures enrubannées de toutes les couleurs.

Le trajet jusqu’à la salle de réception
Me paraissait pas mal long
Et que déjà des frissons
J’avais comme de raison.

À destination, enfin arrivé
Après que toutes les autos bien stationnées
Les invités admiraient les nouveaux mariés
En prenant des photos pour longtemps s’en rappeler.

Lentement vers la salle, les gens se dirigeaient
Mais arrivé près de l’entrée tous remarquaient
Cette Honda Civic qui reluisait
Avec une fleur rouge en ruban qui la décorait.

Le plus drôle de l’histoire sous vos yeux enfin arrivé
Ma belle Mireille prit les clés
Et dit à Myriam  »voici les clés, c’est ton cadeau de noce de Renay
Car tu viens de te marier’’.

Naturellement tout le monde était surpris
Mais moi je lui ai dit
 »Bien non Mireille c’est pour toi, ma chérie’’
Elle m’avait répondu  »papa tu te trompes que je te dis.’’

 »C’était pour Myriam que tu m’avais dis’’
Et je lui répète,  »non ma belle c’est à toi pour ton cours que tu as réussi’’
Et on s’était dans les bras entrelacé et elle m’avait dit
Ce petit mot sacré en mon cœur, un simple  »merci. »

Mon plan avait réussi
Mireille toute la semaine la voiture grand soin elle en avait prit
En pensant que c’était à sa sœur Mimi
À qui je l’aurais remit.

Cela avait été pour moi une journée
D’émotions dans tout mon être chargé
De mon cœur de père à vouloir partager
L’amour à mes filles bien aimées.

RenayRose

© Copyright 2017. Renay Brousseau, tous droits réservés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s