Pour Noël, Nicole avait reçu.

Souvenir d’un Noël d’antan
Que m’avait conté Nicole au restaurant
Il me fait plaisir de prendre ma plume pour un instant
Pour vous écrire le restant.

Elle était dans l’escalier
Et à sa maman elle avait demandé
De l’eau et de dire SVP, elle n’avait pas oublié
Elle ne l’avait pas comprise car trop occupée.

À demi réveillée
Elle avait seulement remarqué
Qu’elle était entrain de quelque chose de repasser
Un tissu de vert coloré.

Dans sa chambre, elle retourna
Et au travers la fenêtre plein de frimas
Les yeux vers le ciel, elle se demanda
Ce que le père noël ce soir lui apportera.

Comme pensionnaire, la pauvreté
Avec eux toute l’année
Ils étaient habitués
De vivre sans rien demander.

En n’oubliant pas de dire merci
Au p’tit Jésus son ami
Finalement elle s’était endormie
Pendant que s’amusaient dans sa tête, ses rêvasseries.

Dans la froideur du matin
Même en ce jour si précieux, pas de câlins
Mais espérant au moins
Que le bas de noël, lui soit plein.

En famille pour déjeuner
Sa maman lui avait demandé
De ses yeux les fermer
Pour un instant, son cadeau lui montrer.

Trop pauvre pour l’emballer
Mais avec son cœur, attentionné
Sa maman avec amour lui avait confectionné
Une robe verte et avec un peu tendresse, lui donner.

Quand ses émotions en dedans restaient
N’empêche quand ce jour à elle, elle pensait
C’était sa façon de lui montrer combien elle l’aimait
Sans toutefois l’étrenner dans ses bras comme elle le méritait.

De tissus taffetas
Comme un rideau, elle enjoliva
Sa journée partout ou elle sera
Heureuse comme une princesse, oui elle la portera.

Comment ne pas remarquer
Cette fillette avec un sourire comme ça ?
Surtout qu’en plus, elle remarqua
Que son bas de Noël était plein jusqu’au ras.

Devant la famille à parader
Sur ses épaules la fierté
Son cœur au chaud resté
Ce doux souvenir à tout jamais en elle habiter.

Avec son regard maternel vers elle dirigé.
Sa mère l’avait dans sa tête imaginée
Contre sa poitrine, son enfant très fort la serrer
Sur son visage, en coin, un sourire qu’elle avait remarqué.

Quand le soir venu dans sa chambre sans éclairage
Dans sa tête sa robe verte en image
Même si la couverture en lainage
La couvrait jusqu’à son visage.

Sous les draps ses petites mains croisées
Ses paupières très fort les fermer
Et au p’tit Jésus, le remercier
De cette belle journée
Qu’elle avait passé.

RenayRose

© Copyright 2017. Renay Brousseau, tous droits réservés.

2 réflexions sur « Pour Noël, Nicole avait reçu. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s