Les chevreuils du chanoine.

Dans l’enclos derrière le presbytère
pas trop loin de l’église et de la rivière
des chevreuils avec de grands yeux noirs
j’allais souvent les voir.

Après l’école, juste de besoin de marcher
c’était juste l’autre coté de la rue pour les visiter
mais il ne faillait pas se faire voir
par le curé vêtu d’une soutane noire.

Car on se le faisait dire par le bedeau
qui avait un bedon assez gros
« vous les déranger petit garnement
laissez les tranquille, allez vous en ».

Ils étaient derrière un grand grillage
ils cessaient de manger des feuillages
pour me regarder
sans bouger.

Des fois je prenais du foin pour les faire venir à moi
et ils étaient venus au moins une fois
il y’avait aussi une cabane pour se reposer
ou de la pluie pour se protéger.

Comme ils étaient beaux
avec leur manteaux
il en avait un tellement beau avec son panache
que sûrement Noé l’aurait choisi pour son arche.

Il en avait de mémoire trois
qui broutaient dans le bois
ils étaient toujours nerveux
peut-être parce que j’étais trop près d’eux.

Mais un après-midi quand j’y étais allé
pour encore les regarder
l’enclos était vide et juste la cabane qui restait
ou sont-ils que je me demandais?

Peut-être que le chanoine les avaient mangé
ou tout simplement en foret remit en liberté
je ne le sais pas encore
mais il faudrait ouvrir une enquête d’abord.

Pour vérifier tout ça, car c’était vraiment bizarre
tous ces hasards…
j’avais dit qu’ils étaient trois
et dans le presbytère aussi ils étaient trois.

Le chanoine a du manger le plus gros
et la maman fut probablement dégusté par le bedeau
et le faon je pense que c’est la femme de ménage
c’était sur que ça n’était pas un roi mage.

Hum, je pense que le chanoine était gentil
ils les a sûrement laissé partir pour rejoindre leurs amis
assez loin, il devait aller pour les libérer
car je n’avais jamais vu ici, un chevreuil en liberté.

Peut-être que le faon c’était lui Bambi
que je m’étais dis
car s’était après qu’il était parti pour de bon
qu’on avait commencé à le voir à la télévision.

En tout cas moi j’avais été chanceux
juste d’aller les voir ça me rendais heureux
et moi seul, aussi je peux vous dire ceci
c’est un secret, ne pas le dire, O.K. mes amis

Qu’un chanoine pas de chapeau
qu’en plus il n’avait pas de cheveux sur son coco
le plus drôle, vous le dire, il le faut
s’était qu’il n’avait pas de dents quand il m’avait dit « allô ».

RenayRose
© Copyright 2016. Renay Brousseau, tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s