Le jardinier de l’armée.

P’tit Jésus, ce soir je ne vais pas te prier
Mais je vais juste te parler
J’espère que tu n’es pas trop occupé
Pour juste un peu, m’écouter.

Tu sais que mon papa est dans l’armée
Et maman me dit, qu’il est là-bas pour travailler
Et pour aussi des gens les aider
Au fond, je pense qu’il fait comme un policier.

Là ce soir à lui je ne cesse de penser
Il est parti en janvier
Et là on est rendu au mois de mai
J’ai bien hâte dans mes bras de le serrer.

Tu sais, mon papa, au monde est le plus gentil
À Noël, il m’avait dit un gros merci
Pour le cadeau que je lui avais remit
Des larmes sur ses joues avaient coulé et il m’avait souri.

Même s’il est grand il a le cœur gros comme ça
Tu sais, il est responsable de plusieurs soldats
C’est drôle parce qu’ils ont tous le même tatou sur leurs bras
Une mitraillette et au bout du canon, des fleurs qui tomba.

Je trouvais bizarre ce dessin et l’autre jour quand on a skypé
Je lui demander le pourquoi de ce dessin sur son bras, dessiner
C’est alors qu’il m’avait tout expliqué
Du comment ce dessin lui était venu à l’idée.

Il m’a dit, que la mitraillette, c’était juste un outil pour travailler
Et que dans les airs, juste à tirer
Pour que les méchants on puisse les arrêter
Comme ça personne n’est blessé.

Mais des fois ça ne se passent pas toujours comme ça
Voici une histoire sur son travail qu’il me conta.
Un jour dans un petit village très loin là-bas
Quand il me parlait, sa voix changeante mais continua.

Donc un jour près du marché
Tu sais où les gens vont pour des légumes, en acheter
Des méchants à un petit garçon avait sur lui attaché
Une ceinture avec une bombe prête à exploser.

Lui et ses amis l’ont désamorcée
Sa vie a été sauvée
Et beaucoup de personnes les ont remerciées
Pour leurs gestes, tu sais ils auraient pu tous y rester.

Maintenant, P’tit Jésus, c’est là
Que moi je ne comprends pas
Pourquoi s’il protège des personnes, mon papa
Que des amis de mon école disent qu’il tue des gens là-bas.

Une petite voix sortie de je ne sais où
Avec une petite bise qui m’effleura le cou
Et surprise, j’ai vraiment entendu des hou hou
Et s’est mit à me parler un tout petit hibou.

Il me dit, bonjour mon petit garçon
Je suis ici pour répondre à ta question
Car c’est moi le maître en cas de crise de gestion
Et je te donnerai toutes les explications.

Ton papa est comme un cultivateur
Dans son cœur
Il a des convictions et de grandes valeurs
Et de rien au monde il n’a peur.

Quand le cultivateur sème ses graines sur la terre
On dirait qu’il est dans la misère
Parce qu’il marche dans des ornières
Plein de boue tout partout sur sa terre.

Son sac de grain à l’épaule, il remet à la terre des grains
Car il a la vision d’un beau grand jardin
Et à tous les jours c’est le même refrain
Car en lui, il croit au pouvoir de faire le bien.

Tu vois quand ton papa arrive dans un petit village
Où la guerre a fait des ravages
C’est un peu comme une terre mais sans pâturage
Et pour cela que ça prend des hommes avec du courage.

Pour que le cœur des gens les ensemencer
Par l’entraide apporter
Au risque parfois de se faire blesser
Mais comme le cultivateur avec acharnement à travailler.

Au fil des jours sur les gens leurs cœur s’ouvrir
Dans leurs visages par ici et là des sourires
Il doit les mauvaises herbes, les détruire
Sinon son jardin risquerait de mourir.

Quand ton papa va arriver
À ton école il va aller
Pour de ses missions en témoigner
Et les fruits de son jardin à tes amis les montrer.

Une chance qu’il y’a des gens de bonne volonté
Qui sont dans les armées
Qui crois en les hommes même étrangers
Et surtout en toi, car de son jardin tu en seras l’héritier.

Ce soir là quand je me suis endormi
J’avais encore bien fort pensé à lui
Mais là j’avais enfin compris
Le pourquoi de mon importance dans sa vie.

Car je suis l’héritier
Du plus grand jardinier
De toutes les armées
Et c’est mon papa bien-aimé

RenayRose

© Copyright 2017. Renay Brousseau, tous droits réservés.

Une réflexion sur « Le jardinier de l’armée. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s