Mon premier coup de foudre.

J’avais à peu près quinze ans
Dans ma bulle d’ado vivant
Solitaire des années durant
Mais cependant….

Un coup de foudre sur moi, sonnant
Soudainement, quand
Nos regards pour la première fois se croisant
Pour l’éternité d’un court instant.

Mon cœur en moi, battant
La chair de poule sur moi, me frissonnant
Partout sur mon corps d’adolescent
Encore trop jeune et innocent.

Son prénom c’était Micheline, en passant
Toute les fois qu’elle passait, devant
Près de moi dans les corridors sans fin, en allant
À nos cours, chemin faisant.

Ses longs cheveux sur son dos, descendants
Et que dire de ses yeux toujours pétillants
Dans mon cœur, tout en réfléchissant
À ce coup de foudre qui pour un instant.

Sans arrêt toujours me frappant
Mais léger comme un coup de vent
Dans ses cheveux ondulants
Tout me semblait comme au ralenti pour un instant.

L’approcher pour lui parler pour moi, trop gênant
Mais un soir à une danse, le dernier slow, jouant
Moi du moulin à scie, arrivant
Je l’avais invité, mais en moi espérant.

Que je lui partagerais envers elle mes sentiments
Mais comme j’étais novice sans pratique auparavant
Dans mon cœur étaient restés bien après et pour longtemps
Mais dans ma tête, à elle toujours en pensant.

Même dans mes rêves, et cela très souvent
À ses côtés heureux me voyant
Soit l’embrassant
Ou, main dans la main ensemble marchant.

Seul dans ma bulle, sans être présent
Isolé dans mes pensées toujours en rêvassant
D’avoir aimer être à ses côtés, même pour un court instant
Aurait fait de moi, un gagnant.

Mais sans aucun regret cependant
À part de ne pas avoir essayé un moment
De l’embrasser même si cela était tentant
Tandis que nos pas à la fin ralentissant.

Nos croisières à chacun continuant
Mais à elle à y penser, oui encore souvent
Et au fil du temps
Disparaître de mes pensées lentement mais sûrement.

Que de beaux souvenirs en moi toujours vivants
De cette belle période quand j’étais adolescent
Seul dans ma bulle m’isolant
Avec ce coup de foudre droit au cœur me frappant.

Au fil de mes expériences, enfin devenu grand
Et plus serein qu’avant
Une chance que vers la fin de mon temps
Plein de beaux souvenirs en moi toujours vivants.

RenayRose
© Copyright 2017. Renay Brousseau, tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s