L’artiste qui avait tant donné.

Tout avait commencé
Quand durant sa jeunesse déjà trouvé
Vers quoi son cœur déjà attiré
Cet art avec amour, le modeler.

Des journées à pratiquer
Ses cordes vocales à les faire vibrer
Aux différents sons, les accorder
La fatigue dans son corps souvent installée.

Durant toutes ses soirées
Sur son quarante toujours bien présenté
Devant des gens aux tables accoudés
Ou pour simplement venus pour s’amuser.

Combien d’âmes au cours de ses années
Des personnes pour seules laissées
Ou par d’autres de la vie désemparées
Par après repartir sur un  bon pied.

D’autres démoralisées
Car les fins de mois trop vite arrivées
Quelques mots avaient su les rassurer
Pour en main se prendre et continuer.

Combien de chagrin dans vos cœurs guéris
Avec sa voix qui vous avait attendri
Sans en retour demandé un merci
Sans le regarder souvent vous étiez déjà partis.

Il avait tout consacré
Même du temps emprunté sur sa santé
Pour un peu du quotidien, vous évadez
Devant vous à cent pour cent à se donner.

Avec son âge au fil du temps avancé
Les pas ne sont plus autant cadencés
Comme quand il avait débuté
Car en vieillissant, le temps l’avait un peu usé.

Il avait tout donné pour son art adoré
Jusqu’au jour ou il avait été obligé d’abandonner
Car la sensibilité de son âme en lui installée
Quand un jour les larmes de son corps déversées.

Se retrouver seul et isolé
À cause des promesses brisées
Se sentir un peu comme méprisé
Par ces personnes sur qui, ils avaient compté.

Les dernières notes de son solfège à présenter
Seront dorénavant consacrées
Au cœur de sa famille bien aimée
Jamais, il ne sera seul pour pleurer.

Dans les bras de la vie souvent abusée
Devant vous à chanter
Afin de vous libérer
De vos misères au quotidien rencontrées.

La dernière présentation à donner
Viendra de nous pour lui montrer
Cette reconnaissance comme seule trophée
Car il l’avait sincèrement mérité.

Devant lui nos verres, les lever
Pour qu’une fois de tout cœur le remercier
Cet artiste qui avait tout partagé
Que son nom au palmarès à tout jamais soit gravé.

RenayRose

© Copyright 2017. Renay Brousseau, tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s