L’adolescence

L’adolescence c’est de l’adrénaline à l’état pure
C’est l’ère ou ne compte pas le futur
Pas encore assez mure
Car souvent elle a une tête dure.

Tout est nouveau
Pour un ado
Des fois, il va tomber sur le dos
Mais ça ne fait pas mal, sauf à son égo.

Toujours prêt pour de front attaqué
Celui qui ne veut pas l’écouter
Un jour il va s’effondrer
Devant des sentiments, jamais encore rencontrés.

Lui qui rêvait de l’amour à l’infini
Quand pour la première celui-ci
Dans son cœur atterrit
Sans trop d’avance avertit.

Des conséquences qui sournoisement
Te surprends quand tu es un adolescent
Après tant de leçons apprissent étant enfant
Te voilà maintenant entre deux en attendant.

Quand tu arrives dans la cours des grands
Pendant qu’en toi se mélange les ingrédients
Qui feront de toi un jour un gagnant
Mais en attendant…

Encore à apprendre, tu devras
Dans les ornières de la vie à avancer pas à pas
Et oui parfois tu tomberas
Mais un jour la vie t’appartiendra.

Chaque crise sera pour toi
Comme une fin d’un monde en soi
Car personne ni même une fois
T’avais expliqué la vie et toutes ses lois.

Tu es prêt à mourir
Pour une peine d’amour qui te fait souffrir
Dans tes entrailles le mal entrain de s’établir
Dans toi, aucune pensée pour l’avenir.

Mais voilà, ton meilleur ami le temps
Dans tes bras, il t’entend
Pleurer comme un enfant
Qui ne comprend pas pour l’instant.

Présent à tes côtés, il sera
Écoute-le quand il te parlera
Ouvre ton cœur quand il te montrera
La vie qui un jour à ta porte sonnera.

Elle te montrera que sur ton chemin à parcourir
Des choix tu auras à choisir
Ce que toi, tu veux devenir
Rester adolescent ou continuer à grandir.

Souvent perdu, tu te trouveras
Mais n’oublie jamais, seul tu ne seras
Que même au bout du monde, mon gars
Ton père toujours ses bras, il les ouvrira.

Pour t’accueillir en cas de pépins
Quand tu vivras, des jours incertains
Sur ton épaule il posera sa main
Pour que ton cœur prenne le rythme du matin.

Car après un repos
Tu ne repartiras pas à zéro
Car même si encore, tu es un ado
Moi ton père je te dis bravo.

De la vie tu dois en profiter
Au max mais sans trop en abuser
Car elle en a encore beaucoup, à te montrer
Et avec ton ami le temps, tu seras en apprécier.

Quand un jour âgé, tu seras
Des souvenirs, tu en auras
Mais n’oublie jamais mon gars
Que ton père a aussi déjà passé par-là.

RenayRose

© Copyright 2016. Renay Brousseau, tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s