Mon premier sapin de Noel

Bientôt quatre ans que j’aurai
Avant de sous les draps m’installer
Mon papa m’avait assuré
Que demain on irait le chercher.

Car décembre à la porte avait déjà frappé
C’était le signe qu’il fallait se préparer
Pour la maison la décorer
Pendant que moi encore une nuit à rêvasser.

Les sons du bois dans le poêle qui pétillaient
Mêlé à l’odeur des toasts qui cuisaient
Pendant que dans ma chambre la lumière s’invitait
Et que moi lentement je me levais.

En regardant par la fenêtre givrée
J’avais remarqué
Que durant la nuit il avait neigé
Et que beaucoup de neige était tombé.

Le balcon tout nettoyé
Par mon père déjà parti travailler
Je devais être prêt avant son arrivé
Pour avec lui en foret l’accompagner.

L’odeur du gruau envahissait toute la maison
Un gros bol avec du sucre brun gros comme des flocons
N’avaient pas le temps de se rendre au fond
Car s’était vraiment bon.

J’étais rendu un grand garçon
Pendant qu’avec ma mère, nous discutions
Je pouvais mettre mes pantalons
Et ma chemise, seul à attacher les boutons.

Quand mon père a ouvert la porte de la maison
Le froid était entré avec lui jusque dans le salon
Pour toucher au nez de mon meilleur compagnon
Qui se leva d’un bond.

Quand mon papa avait tapé des mains
Et qu’il avait dit « on y vas-tu chercher ce sapin »
Une chance que je m’étais préparé ce matin
Dans moins de deux minutes, prêt je serai, c’était certain.

Ma mère m’avait chaudement habillé
Pour qu’avec mon père et mon colley
Enfin qu’on aille le récolter
Ce sapin qui enveloppera la maison de son parfum résiné.

Mon papa déjà avait ouvert la porte toute gelée
Et l’auto noire était déjà réchauffée
En famille sur la route enneigée
À la recherche de ce sapin, si longtemps rêvé.

Mon chien assit en arrière avait les oreilles dressées
Me semblait un peu énervé
Il aimait nous accompagner
Car sa queue de gauche à droite n’arrêtait pas de bouger.

Mon père tout en conduisant ce matin
Était content d’être avec son petit garçon et son chien
Car sans arrêt il répétait le même refrain
Vous savez la chanson « Mon beau sapin »

Il était là qui nous attendait un peu loin du chemin
Il était le plus beau de toute la forêt ça c’était certain
Mais mon père avait dit, « je passe ici à tout les matins
Et jamais je n’avais vu ce sapin. »

Mon père marchait dans la neige avec sa scie
Tandis que moi j’en avais presque qu’au nombril
Pendant qu’il sciait l’arbre, la neige se couvrait de brin de scie
Par le tronc mon père le tenait et il avait dit « allons y. »

À la maison nous sommes retournés
Pour que ma mère puisse enfin le décorer
Avec plein de belles choses qu’elle avait achetées
Au magasin de Senneterre quand ils étaient allés.

C’était mon plus beau jour de l’année
Car avec mon père j’avais passé une belle journée
À vivre une tradition que son père lui avait montrée
Et qui devrait toujours continuée.

J’étais vraiment fatigué
Quand le soir je m’étais couché
Mes mains dans son pelage pour me réchauffer
Je m’étais endormi avec Lucky.

RenayRose
© Copyright 2016. Renay Brousseau, tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s